La formation des migrants à la langue d’accueil et leur accompagnement vers une insertion socioprofessionnelle

Dublin du 9 au 11 mai.

Thématique majeur de la commission européenne, inscrite de longue date dans le programme PRALINE, le sujet de cette 4ème PLA (peer learning activity – activité d’apprentissage entre pairs) revêtait un intérêt tout particulier en raison de la crise ukrainienne.

Face à cette problématique d’actualité, les témoignages du ETBI (Education and Training Boards Ireland), structure qui gère dans les régions et pour le compte de l’État la formation professionnelle, montrent une organisation bien différente de celle que l’on peut rencontrer dans les pays comme la France qui ont une histoire et tradition d’immigration. D’autant que l’Irlande, avant de devenir aujourd’hui, comme la quasi-totalité des pays de l’UE, un pays d’accueil, a longtemps connu, de par son histoire, des vagues de populations migrantes vers d’autres pays.

Ainsi, il semble qu’une histoire différente, un phénomène récent et en moindre importance mais aussi un besoin de main d’œuvre prégnant permettent d’organiser l’accueil, l’accompagnement, la formation et l’insertion des migrants sur le sol irlandais avec exigences (apprentissage de la langue anglaise obligatoire) mais dans un esprit apaisé et constructif.

C’est ainsi qu’à partir de l’expérience de l’Irlande, les différents partenaires ont pu découvrir, échanger, comparer les actions menées par chaque pays et réfléchir à des recommandations pouvant alimenter la commission européenne en la matière. Une occasion également de poser plus globalement les bases de la formation professionnelle en Europe pour les années à venir.

Dans le réseau MFR, certaines structures n’ont pas attendues la crise ukrainienne pour accompagner la problématique de l’accompagnement à l’insertion des migrants. La présence de l’UNMFREO (Union Nationale MFR) accompagnée d’un représentant des référents EFTLV (éducation et formation tout au long de la vie) des régions étaient ainsi toute indiqué.

Plus globalement, les rencontres du programme PRALINE vont se poursuivre avec la prochaine prévue en octobre en Lituanie. La volonté est bien d’associer les référents EFTLV afin de nourrir leur mission en région.

Plus d'articles de l'auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles sur le même sujet

spot_img

Dernières publications

L’agence Erasmus+ représentée aux côtés des partenaires européens lors des #erasmusdays 2022

https://youtu.be/7vUU0jAXhdk Nous aurons le plaisir de recevoir Susana Major, de l'agence Erasmus+, à notre événement #erasmusdays2022 d'échange sur les programmes Erasmus+ portés par le réseau...

L’utilisation des fonds européens par l’école de tourisme d’Osijek

Ils ont accédé à des fonds européens d'un montant de 11 millions d'euros pour moderniser les équipements utilisés dans l'école, les constructions, les cours d'excellence et pour produire un changement dans la méthode d'enseignement des matières et des manuels.

L’éducation non formelle au festival « Terre sans frontières »

Les jeunes développent des compétences pratiques, reçoivent une reconnaissance publique pour leur travail de la part des autorités présentes au festival