Accompagnement au changement, vers la digitalisation et l’autonomie

Nous avons questionné nos partenaires islandais : pourquoi l’Islande accorde une place et des moyens aussi importants à la formation professionnelle ? Leur réponse : « Ici on n’aime pas se diviser. On est peu nombreux. Ce pourrait être ma sœur ou mon frère. On n’aime pas faire des différences »

L’éducation en zone rurale

Nous avons visité un lycée professionnel en zone rurale – Laugarskoli, qui oriente son système éducatif autour d’une culture de l’autonomie des jeunes. Comme dans la majorité des MFR, nous observons des similitudes : les jeunes sont partie prenante des tâches quotidienne, tel que faire à manger, le ménage, etc. Mais l’établissement défend ce système encore plus loin, les jeunes sont responsables de leur planning d’apprentissage, ce sont les élèves qui mobilisent les enseignants (polyvalents) sur des créneaux de cours généraux ou de sessions pratiques. Ils sont évalués en contrôle continu, le système leur impose une discipline de travail régulier avec des évaluations très régulières.  L’éducation au sein de la famille participe fortement à donner un cadre d’autonomie des jeunes dès leur plus jeune âge, ce qui permet que ce modèle fonctionne. De plus, l’optimisation de cette organisation est possible grâce à une maîtrise des outils en ligne et le respect des décisions prises en commun, l’équipe observe qu’il n’y a quasiment pas d’absentéisme en classe puisque c’est le groupe d’élève lui même qui a défini l’activité, un fort impact aussi sur la concentration et l’implication des jeunes.

Le milieu universitaire

L’Islande a une population autour de 400 000 habitants. L’université d’Akureyri est l’une des 7 du territoire. 50% des élèves ont moins de 30ans… 50% des élèves ont plus de 30ans, un réelle pédagogie du long-life learning avec des formations ouvertes aux adultes, en emploi notamment avec des cours du soir. Les jeunes mamans ne sont pas lésées par le système : 15% des étudiants ont au moins un enfant de moins de 6 ans, la vie de famille n’empêche pas l’accès à l’éducation tout au long de la vie, grâce à formation en ligne, formation courte et cours du soir, les crèches sont très accessibles (plage horaire et tarifs). Mais encore et toujours, une réelle maîtrise de l’enseignement numérique ! La grande majorité des formations sont en lignes, les locaux pour les enseignants sont équipés, les enseignants sont formés et les cours adaptés, et ce bien avant le covid, le 100% numérique que la pandémie a imposé n’a absolument pas affecté le fonctionnement de l’université ou la formation des élèves. 

Ces modèles sont-ils applicables à notre système éducatif ? En l’état des choses, non. De quelle formule pouvons nous inspirer notre ambition et quelles mesures mettre en place pour accompagner le changement ?

Plus d'articles de l'auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles sur le même sujet

spot_img

Dernières publications

VET 4 CHANGE labellisé « bonne pratique » par l’agence Erasmus+

VET 4 CHANGE - intitulé «développement durable des territoires ruraux par la formation professionnelle» est labelisé comme un exemple de bonne pratique.

Un animateur territorial doit connaître son territoire

“Un animateur territorial doit connaître son territoire”, voici le point de départ du recrutement qui a eu lieu en Provence pour un projet Leader.

Bilan : l’Europe en MFR 2023

« Un mouvement en action pour renforcer l’engagement et la citoyenneté »