L’EFP, le lien entre les besoins des territoires et une coopération entre établissement de formation

Pour rappel, VET 4 CHANGE fait suite au projet INNOVET, où les zones rurales sont examinées et des tentatives particulières sont faites pour examiner le lien entre les systèmes de formation professionnelle et la discussion sur le développement rural et les zones elles-mêmes.

Des exemples de bonnes pratiques

Centre Intergénérationnel Bled : il s’agit d’un centre communautaire universel pour petits et grands, disposant d’une bibliothèque, dans lequel il est possible d’organiser diverses réunions et séminaires.

Centre d’entrepreneuriat, Kovacnica Coworking Center : ce centre à destination des personnes qui veulent des locaux et de l’aide pour développer des idées afin qu’elles deviennent des produits ou des services qu’elles pourront gérer plus tard en tant qu’entreprise. Ces parties paient un loyer de 25 à 50 EUR par mois pour accéder aux services de consultants.

Conclusion de l’auteur : Jóhannes Árnason

Après cette semaine en Slovénie, mon opinion s’est beaucoup renforcée sur le fait que nous, à la VMA, devons regarder autour de nous dans le Nord et l’Est. Je ne prétends pas connaître tous les fils de la coopération des différents ministères avec la communauté et le monde des affaires de la région, mais j’aimerais voir des domaines de coopération plus formels. Je suis depuis longtemps d’avis que la coopération et la collaboration des écoles secondaires supérieures du Nord et de l’Est devraient être considérablement accrues.

Si nous ne voulons pas ou ne nous faisons pas confiance pour nous unir ou nous coordonner, alors nous pouvons au moins permettre aux élèves d’étudier plus facilement dans plus d’une école à la fois. Aussi pour coordonner les apprentissages et les cours afin qu’il y ait plus de transparence. C’est un minimum absolu d’offrir aux étudiants et à la communauté dans son ensemble des informations sur l’apprentissage en un seul endroit.

Nous devrions être en mesure d’enseigner, par exemple, des cours spécialisés dans plus d’une école à la fois. Ces matières ont souvent de petits groupes d’étude et il devrait être possible d’assister aux étudiants par téléconférence, car un groupe serait dans une salle de classe dans une école tandis que d’autres étudiants seraient présents aux téléconférences.

Le stage doit également être dans une collaboration plus formelle. Cela ne signifie pas seulement que les facultés travaillent ensemble, mais que l’école, en tant qu’école professionnelle, fournit des moyens formels d’obtenir des informations sur les besoins et les exigences, de tenir une liste des lieux de travail appartenant à certaines professions et de travailler sur une discussion constante sur les disciplines.

Bien sûr, il est possible de citer des conseils professionnels et d’autres parties formelles dans le système de formation professionnelle, mais notre réalité est qu’il y a très peu ou très peu de ces parties dans la région. Je pense qu’il serait très utile de se pencher sur l’état des stages dans le domaine, à la fois sur les besoins et non moins sur la façon dont nous travaillons ensemble.

Contexte de la mobilité

BSC Slovénie – une organisation qui prépare un plan régional pour la province de Gorenjska, nous a accueilli ainsi que les partenaires du projet :

  • Breza Croatie – une institution qui s’occupe des jeunes dans le besoin, avec la présence de Miranda Glavaš Kul – directrice des affaires scolaires et de la jeunesse dans le comté d’Osijek-Baranya
  • GAL Napoca Roumanie – une organisation régionale qui gère une variété de projets dans la province de Napoca, accompagné de Ruben Laze – membre du parlement des jeunes
  • VMA Islande
  • Leader Liit Estonie – association des leaders des ONG travaillant en affaires régionales

et la délégation MFR, au complet, avec la présence :

  • d’administrateurs [Nadine Di Matteo – Présidente Fédération Régionale MFR du Grand Est, Michèle Peters – administrateurs à la MFR St Dié]
  • de moniteurs [Tatiana Marchand – MFR de Gionges, Sandrine Collard – MFR de Vertus]
  • d’une équipe de développement de la communication [Eva Bezin – anime les réseaux sociaux de l’Union Nationale, Antoine Saba – vidéaste indépendant pour La Fabrica]
  • Olivier Gineste – responsable du projet à l’Union Nationale
  • Giang Pham – indépendant et dirigeant du cabinet de conseil The Cube
  • René Caspar – expérimente le développement des agglomérations dispersées.

Plus d'articles de l'auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles sur le même sujet

spot_img

Dernières publications

L’agence Erasmus+ représentée aux côtés des partenaires européens lors des #erasmusdays 2022

https://youtu.be/7vUU0jAXhdk Nous aurons le plaisir de recevoir Susana Major, de l'agence Erasmus+, à notre événement #erasmusdays2022 d'échange sur les programmes Erasmus+ portés par le réseau...

L’utilisation des fonds européens par l’école de tourisme d’Osijek

Ils ont accédé à des fonds européens d'un montant de 11 millions d'euros pour moderniser les équipements utilisés dans l'école, les constructions, les cours d'excellence et pour produire un changement dans la méthode d'enseignement des matières et des manuels.

L’éducation non formelle au festival « Terre sans frontières »

Les jeunes développent des compétences pratiques, reçoivent une reconnaissance publique pour leur travail de la part des autorités présentes au festival